Nom, nom, je ne regrette rien

mars 2020

Quand je siégeais encore au conseil communal de Bruxelles, Henri Simons (premier échevin Écolo à l’époque) proposa de baptiser l’allée centrale de l’avenue de Stalingrad en « Allée Rosa Luxembourg ». Ça n’était pas du goût d’un représentant du MR, qui s’était donné comme mission d’intervenir régulièrement sur les nuisances (lesquelles? Il ne l’a jamais précisé) provoquées par la présence des prostituées dans le quartier autour du KVS. Selon lui, il n’était pas indiqué de donner un nom de rue à une « étrangère », communiste de surcroit. Pour le déstabiliser, j’ai lancé et « juive », n’oubliez pas qu’elle était juive! Ça a marché. L’allée Rosa Luxembourg a été votée sans encombres.

Cyriel Verschaevestraat

À Puurs, ce 28 janvier dernier, lendemain de la commémoration de la libération du camp d’Auschwitz,  on a supprimé un nom de rue, le nom d’un Flamand de souche. Cet homme s’appelle Cyriel Verschaeve et il lui reste désormais très exactement 3 rues à son nom en Flandre. Il faut dire que la rue Cyriel Verschaeve de Puurs se trouvait exactement à 500m du Fort de Breendonk et que cet homme, curé et poète (dans cet ordre) de son état, était un nationaliste flamand de la première heure qui se radicalisa à partir des années 30 pour devenir un membre (très) actif des SS-Vlaanderen pendant l’occupation nazie en recrutant pour le front de l’Est des centaines de jeunes flamands dans les milieux catholiques. Après la guerre, il échappe à la justice belge, qui le condamne à mort par contumace, et mourra en 1949 d’une crise cardiaque dans un presbytère en Autriche. Un personnage peu ragoutant que le spécialiste du mouvement flamand, Bruno De Wever compare aux prédicateurs djihadistes recruteurs de jeunes pour la Syrie. Une comparaison qui portera ses fruits.

Toujours est-il qu’il aura fallu 10 ans de procédures et de débats à Puurs avant de débaptiser la rue. Les habitants de la rue, sondés, étaient en grande majorité opposés à ce changement de nom, « pour des raisons pratiques ». Au Conseil communal, ce 28 janvier, seuls la NVA et le Vlaams Belang ont voté contre. Pas tous pour les mêmes (mauvaises) raisons. Certains pensent qu’il vaut mieux ne pas l’éradiquer de la mémoire collective et garder le nom de rue en rajoutant une mention, « condamné en 1946 pour collaboration ». Cela se discute, mais pas à 500m du Fort de Breendonk, selon Bruno De Wever.

Zwarte Handstraat?

Et maintenant, quel nom choisir pour la rue? À Lanaken dans le Limbourg, le conseil communal a troqué en 2018 Cyriel Verschaeve pour Anne Frank.  Antifascista siempre, une revue numérique flamande –antifasciste comme son nom l’indique- a pas mal de bonnes idées. Il propose quelques noms de résistants qui furent emprisonnés à Breendonk, comme Robert Maistriau ou Julien Lahaut … mais il est peu probable que les habitants de l’ex-rue Cyriel Verschaeve les choisissent.  Le grand-père de Patrick Dewael, Arthur Vanderpoorten, ministre libéral en 1939-40, né à Puurs, déporté et décédé à Bergen-Belsen a plus de chances d’être élu. Mais pourquoi pas prendre celui d’un groupe de résistants « De Zwarte Hand » actif dans la région et dont plusieurs membres étaient originaires de Puurs et dont je n’avais jamais, et je ne dois pas être la seule, entendu parler. Une meilleure connaissance de la résistance en Flandre (comme le fait la VRT avec ses émissions sur les enfants de la résistance) contribuerait grandement à donner une autre image de la Flandre.

Ce n’est évidemment pas l’avis du Vlaams Belang qui a voté contre et qui trouve « que ça ne sert à rien d’aller déterrer de vieilles querelles (sic) » en ajoutant qu’à ce compte-là « il faudra bientôt supprimer toutes les avenues Léopold II en Belgique ».

Leopold II tunnel!

Eh bien, justement, c’est une très bonne idée! Et j’ajouterais même qu’il n’y a pas que les avenues Léopold II, il y a les statues Léopold II, le tunnel Léopold II, et le radar du tunnel Léopold II. Lui ne s’appelle pas Léopold II mais il a fait couler beaucoup d’encre car c’est bien connu les radars ça ne fonctionne pas dans les tunnels, c’est pourquoi celui-ci est un radar-tronçon. Il mesure la vitesse moyenne d’un véhicule entre l’entrée et la sortie du tunnel. Seulement voilà, ce radar a coûté un pont mais il n’est pas opérationnel parce que le tunnel traverse pas moins de trois communes qui doivent donner leur accord. Certaines refusent à cause d’ « un surcroit de travail pour la zone de police ». On est bel et bien à Bruxelles.

Quant au tunnel Léopold II, il est en travaux jusqu’en  juin 2021, peut-être l’occasion de changer de nom au moment de son inauguration. Il n’y a pas que les tunnels à réparer. Il y a tout un passé qui demande réparation. Juin 2021, ça donne largement le temps au Roi Philippe pour préparer un beau discours comme il l’a fait à l’Unesco sur les enfants dans le monde. Il pourra parler des enfants congolais qui avec leurs parents sont morts, ont été violés et mutilés dans les exploitations de caoutchouc de son arrière-arrière grand-oncle. S’il faut en croire l’historien américain Adam Hochschild (Les fantômes du Roi Léopold, un best-seller de 1998) ils étaient des millions, 10 millions très exactement selon ses calculs (page 273). Il parle d’un « holocauste oublié ». Même si les historiens contestent et ce calcul et la qualification d’holocauste (il s’agirait plutôt d’esclavagisme), il n’en reste pas moins que des atrocités ont été commises sur une très grande échelle. Sachant qu’avec l’argent que rapporta le boom du caoutchouc, le « Roi-bâtisseur » construisait à Ostende, sa « Reine des plages », là un golf, ici, une villa royale, sans oublier les rénovations perpétuelles du château de Laeken, il en faudrait de la peinture rouge pour recouvrir tout ça! Si la celle-ci sied aux statues équestres,  pourquoi ne pas solliciter des artistes congolais pour peindre des fresques sur les murs du tunnel? Et peut-être que les automobilistes à force de les regarder, mettront la pédale douce…

Auteur : Anne Gielczyk

Ecrit depuis 20 ans des chroniques intitulées "Humeurs judéo-flamandes" dans la revue de l'UPJB, Points Critiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s